Actualités

Accueil > Actualités
7 novembre 2011

Extension de la station d'épuration à La Grande Motte

Aménagement du territoire

Extension de la station d’épuration à La Grande Motte

La construction de la nouvelle station va bientôt sortir de terre

En 2005 et 2006, le Pays de l’Or réalisait son schéma directeur d’assainissement. Dans ce cadre, les élus avaient projeté la réalisation d’une nouvelle station d’épuration sur la commune de La Grande Motte. Les études de conception et les procédures d’autorisation administrative sont à présent terminées, aujourd’hui arrive l’heure de la construction.

La station d’épuration existante a fonctionné de manière irréprochable durant près de quarante ans mais les normes ayant évolué, son traitement de l’azote s’avère aujourd’hui insuffisant pour la reconquête et l’amélioration de la qualité de l’eau de l’étang de l’Or dans lequel les eaux épurées sont rejetées. La nouvelle station d’épuration répond a bien sûr aux nouveaux objectifs de traitement mais au-délà de la mise aux normes réglementaires, c’est l’ensemble de sa conception qui a été pensée dans un souci d’optimisation environnementale.

Pour cela, une technologie de pointe a été retenue. Un procédé bioréacteur à membranes sera donc utilisé pour garantir une qualité exceptionnelle de l’eau rejetée – comparable à celle des eaux de baignade. Ce bioréacteur de type « boues activées » assurera un très haut niveau de traitement des pollutions. Il comprendra une dernière étape de filtration au travers de membranes immergées constituant une véritable barrière physique grâce à leur très faible porosité (4/10 000 mm). Ce système sécurisera parfaitement le traitement biologique tout en retenant l’ensemble des bactéries et des particules indésirables.

La qualité de l’eau épurée sera telle qu’elle pourra être réutilisée pour des usages urbains (arrosage des espaces verts et du golf communal, par exemple…). Durant certaines périodes de l’année, c’est d’ailleurs la totalité de l’eau traitée qui pourrait ainsi être réutilisée.

Le surdimensionnement des ouvrages pour épurer l’ensemble des eaux usées collectées, y compris lors de gros épisodes pluvieux, permettra également d’assurer une protection optimale des eaux de baignades voisines en réduisant drastiquement tout risque de débordement.

Enfin, la conception bioclimatique des ouvrages et des bâtiments assurera un meilleur respect de l’environnement tant par la maîtrise des consommations énergétiques que par le recours préférentiel à des matériaux naturels : bâtiments basse consommation (BBC), matériels électriques optimisés, isolants écologiques, panneaux photovoltaïques, puits canadiens. Cette démarche s’inscrit bien sûr en continuité avec celle qui a prévalu lors de la construction des autres stations construites ces dernières années à Mauguio, Lansargues et Candillargues.

Les travaux commenceront d’ici la fin de l’année 2011 pour une mise en service prévue d’ici fin 2012.

 

 

Le montant des travaux s’élève à 13 millions d’euros

Espace téléchargement

Espace téléchargement Vous souhaitez vous informer sur l'activité intercommunale ?
Téléchargez le dernier bulletin de l'Agglomération du Pays de l'Or !